Une chose après l'autre
     
Une chose après l'autre
Ils habitent de leur fragile présence ces murs de béton nus. Un cri, une réaction hypersensible, un moment de torpeur, un sourire. Une vingtaine de jeunes adultes atteints de troubles autistiques sévères vit à Diapason, foyer d’accueil médicalisé (FAM) situé dans le nord l’agglomération nantaise, conçu pour être apaisant.
Ils ne parlent pas mais communiquent pourtant à leur façon. Leurs journées s’écoulent entre tâches quotidiennes et activités occupationnelles, accompagnés par des travailleurs sociaux qui tentent d’accroitre leur autonomie en s’appuyant sur des méthodes dites comportementales (ABA, TEACCH, PECS…). Ils font une chose après l’autre, selon leurs capacités, sortant parfois dans le quartier.

Ce foyer géré par les trois grandes associations locales du handicap (l’Adapei, l’Apajh et Césame autisme 44), a été créé pour palier le manque de places d’accueil des jeunes adultes autistes. J’ai pu rester quelques journées en immersion, dans ce monde à part, aussi déstabilisant qu’attachant.

Mon travail sur la vie quotidienne entre les murs du FAM a été projeté sous forme de diaporama sonore lors de l’inauguration de cette structure en 2016 (à visionner dans la page MULTIMEDIA).
Top